La Race des orphelins (Pointillés) - Livres d'occasion

Comment vivre quand on ne se connaît pas, quand sa naissance est une des hontes de l’histoire de son pays, qu’on est né allemande et blonde aux yeux bleus ?

C’est l’enjeu de ce roman tout en finesse où un scribe prête sa voix à celle qui n’a pas les mots. À travers les non-dits d’Hildegarde, à travers sa quête d’une origine dont les preuves ont été détruites par les nazis en déroute, c’est la réalité dérangeante des enfants des Lebensborn qui se décrit, une folie de contrôle et d ‘eugénisme qui n’est pas sans nous faire penser à la Servante écarlate de Margaret Atwood, la fiction en moins puisqu’il ne s’agit pas ici d’une dystopie.

Une écriture lacunaire parfaite d’exactitude, émouvante et glaçante. Les nazis avaient décidé de créer la race parfaite, on voit ici le point de vue de ces enfants de personne nés de viols, d’enlèvements ou d’abandons, le fardeau n’est pas facile à porter !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s