Changer l'eau des fleurs

S’occuper des fleurs et d’un cimetière quand on s’appelle Violette Toussaint paraît relever de la prédestination, or ce personnage attachant n’y parvient pas d’emblée et si l’on fait sa connaissance autour des tombes, c’est pour mieux écouter l’histoire de sa vie ; orpheline, enfant sans attache, elle a le malheur de tomber amoureuse du mauvais gars, celui qui, beau comme un Dieu, prendra son amour sans lui donner grand chose en retour. Un deuil terrible, une lente reconstruction et la découverte de la beauté tout autour de nous, un roman « feel good » où sourire et larmes font bon ménage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s