Le chant des revenants

Voyage au cœur d’une Amérique divisée, ce roman est aussi le voyage de Jojo, treize ans, de sa petite sœur et de sa mère vers l’enfer de la prison dont son père vient d’être libéré.

Précision importante : ils sont noirs, le père est blanc. Deux familles que devraient réunir les enfants sauf que le passé, les haines et le contexte déforment tout et font se relever les fantômes, fantômes visibles pour Jojo comme pour sa grand-mère. Le pardon est-il possible ?

Beaucoup d’images fortes, un thème pas facile, le texte ne se dévore pas d’une traite mais fait réfléchir et c’est peut-être ce qui importe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s