Les lumières de septembre - Poche

Bien que désespérément subjective lorsqu’il s’agit de cet auteur, ce roman de jeunesse à plus d’un titre, jeunesse de l’auteur et du lectorat escompté, est sans doute mon préféré dans cette catégorie. Rien n’y manque : personnages torturés et courageux, décor tout à tour inquiétant et majestueux, passé trouble dont on ne peut se défaire, plus un zeste de fantastique qui nous emporte au pays des horlogers géniaux, évoquant la magie d’une Copélia d’Hoffmann que l’on aurait revisitée

Une histoire d’amour bien sûr mais surtout un roman qui se dévore et qui nous mène par le bout du cœur vers les plus étranges mystères normands.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s