Forêt Furieuse, Sylvain Pattieu, La brune au Rouergue,2019

Forêt-Furieuse | rouergue

Du titre, on retiendra peut-être davantage l’adjectif que le nom car si la forêt joue ici son rôle de refuge ou d’espace mystérieux, c’est surtout la fureur qui marque l’intrigue.

Les personnages principaux, enfants rescapés d’on ne sait quelle guerre abominable, parabole de tous les massacres possibles, ont des noms à rallonge , noms «  programmes de vie » qui ne prêtent pas à rire même si l’on y sent une certaine tendresse de la part de l’auteur.

De l’enfance , ils ont non pas l’innocence mais la dureté et le désir d’absolu, la volonté de croire que tout est possible dans un monde où l’on s’entre tue au nom d’un bien, d’une femme ou d’une religion.

Honnêtement, je n’ai pas réussi à lire jusqu’au bout le roman de ces éclopés de la vie. La langue, scandée parfois à la façon du Rap, peut nous faire voyager mais la violence prend pour moi trop de place pour qu’il reste de l’espoir et la poésie s’efface dans les gravats.

Féérie pour les ténèbres, Jérôme Noirez, 2011, Le Béhal

Féérie pour les ténèbres - Intégrale, tome 1 par Noirez

Drôle d’univers que celui de Jérôme Noirez, il y a du Rabelais dans ses horrifiques descriptions et de la gourmandise dans la description raffinée des horreurs du monde qu’il s’est inventé.

La Tecnole, mystérieuse soupe vomie par le sous-sol vers le haut comme vers le bas, envahit peu à peu le monde qu’elle pervertit. Les ténèbres sont peuplées de monstres parfois touchants, le ciel pèse sur d’étranges crimes et deux enfants, Grignotte et Gourgou, se baladent parmi tout cela avec l’aisance, l’innocence et le culot de Gavroche d’Apocalypse.

La lecture est jubilatoire et les surprises ne manquent ps. Difficile de décrocher une fois immergé dans cet univers. C’est déjanté et inventif, on aime…ou pas, personnellement , j’ai adoré !

Les ours s’embrassent pour mourir, Hervé Claude, Babel noir, 2010 chez Actes sud

9782330013134: Les ours s'embrassent pour mourir - AbeBooks - Claude, Hervé:  2330013132

Roman policier déroutant, ce livre se situe dans une Australie contemporaine dévastée par les brasiers. Le personnage principal, homosexuel, se lance dans un curieux jeu de piste et de séduction, jeu au cours duquel il sera manipulé par ceux là même qu’il comptait piéger.

Amours et amitiés masculines l’aident parfois mais lui joueront de mauvais tours bien plus souvent qu’il ne l’avait prévu. L’enquêteur est atypique mais attachant, l’intrigue bien ficelée quoiqu’un peu longue à se mettre en place.