Résonances, Pierre Bordage, Nouveaux millénaires, 2015

Résultat de recherche d'images pour "Résonances, Pierre Bordage, Nouveaux millénaires, 2015"

Batailles spatiales, créatures mystérieuses, peuples nomades, exilés, télépathes, voilà quelques exemples de ce qui se cache derrière ce titre énigmatique .

Une grande histoire d’amour, une quête et pas mal d’action, c’est ainsi que Pierre Bordage nous mène à lire d’une traite ce roman de S.F qui aborde des sujets actuels tels que la place de la religion dans la vie de l’individu, celle des femmes dans un contexte de fanatisme, mais aussi la question du libre arbitre et de la destinée .

lecture plaisir aux multiples rebondissements !

Un gentleman à Moscou, Amor Towles, Fayard 2018

Résultat de recherche d'images pour "Un gentleman à Moscou, Amor Towles"

Superbe couverture: énigmatique et chic, titre qui juxtapose deux pays, deux imaginaires a priori fort différents , ce roman a l’art de surprendre agréablement.

Les années 20, les années folles?pas pour tout le monde, surtout lorsqu’on a la malchance d’être né noble en pleine révolution bolchévique.

C’est le cas du comte Alexandre ILlich Rostov, personnage flamboyant condamné à la résidence surveillée dans son hôtel de luxe avec vue sur le Kremlin d’où une unité de lieu obligatoire pour le narrateur mais aucun ennui pour le lecteur, bien au contraire

!Le monde va venir au Comte par les détours les plus singuliers, d’abord par la rencontre d’une curieuse fillette que l’on verra grandir au fil des pages, ensuite par les visites d’amis fidèles ou d’étrangers cottoyés au bar , au restaurant ou dans le hall. Amor Towles réussit le tour de force magistral de ne jamais nous ennuyer, nous donnant tout ensemble un aperçu croustillant de la vie politique de la nouvelle Russie, une description enlevée de l’âme slave et des histoires d’amour, d’amitié et de fidélité à un certain mode de vie, cela sans quitter le formidable hôtel Métropol, microcosme romanesque riche en rebondissements et personnage à part entière.

Très beau roman à lire et relire sans modération!

Les petits vieux d’Helsinski font le mur, Minna Lindgren Calman lévy, 2015

Résultat de recherche d'images pour "Les petits vieux d'Helsinki font le mur, Minna Lindgren Calmann lévy, 2015"

Les personnages de ce roman sont éminemment sympathiques et hauts en couleurs. Leur point commun ? La plupart a allègrement dépassé les quatre-vingt ans mais après tout, le titre est sans ambiguïté même s’il s’agit plutôt de petites vieilles, la gente masculine étant finalement peu représentée!

Nous faisons donc la connaissance d’Anna Lisa, ex-professeur de linguistique obsédée par la pureté de la langue finnoise, de Süri, 95 ans, qui se découvre une passion pour les expériences culinaires exotiques entre deux virées en tramway et d’Irma, bavarde invétérée et amatrice de boissons fortes.

À ce trio viennent s’ajouter Margit, plus souvent dénudée qu’habillée, l’Ambassadeur, mari tout neuf au passé énigmatique ou encore Tauno, l’ancien combattant toujours prêt à monter en première ligne .

Tous vivent dans une maison de retraite à l’intégrité mise à mal par une rénovation de choc. Magouilles immobilières et malversations en tout genre entrent alors en scène tandis que nos petites vieilles se lancent dans l’expérience de la colocation dans un appartement qui a des airs de lupanar.

De l’humour et des situations cocasses mais surtout un tableau peu réjouissant du système social finlandais et de son rapport à la vieillesse. On sourit souvent mais certains passages font froid dans le dos.

Apparemment ce roman fait partie d’une série , on pourra donc si l’envie nous prend, retrouver nos petits vieux dans d’autres aventures où ils « mènent l’enquête » ou « se couchent de bonne heure »…