Résultat de recherche d'images pour "Les Morts, Christian Kracht, Phébus 2018"

Curieux roman que celui-ci. Couverture sombre, titre peu réjouissant et, sens de l’humour du dernier lecteur l’ayant emprunté à la médiathèque d’où je l’ai sorti, la carte de visite du service funéraire de la ville en guise de marque-page ( véridique!).

La toute première page est entièrement noire, à l’image de ce récit qui commence par la description d’un suicide à la japonaise, suicide filmé, copié et dont le cheminement va accompagner de façon parfois erratique les personnages du récit.

On est dans les années 30, au cœur du milieu cinématographique. Berlin tente d’imposer sa suprématie y compris par le biais du septième art et Nägeli, réalisateur suisse, est curieusement choisi pour tourner au Japon un film financé parle régime allemand. Dans ce pays, il est supposé retrouver sa maîtresse dont on suivra le destin avec un intérêt mitigé.

Roman des désillusions, on n’est pas transporté d’enthousiasme à la lecture mais il y a du charme tout de même chez ces personnages en perdition et la peinture des hypocrisies du milieu est des plus réaliste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s