Les Morts, Christian Kracht, Phébus 2018

Résultat de recherche d'images pour "Les Morts, Christian Kracht, Phébus 2018"

Curieux roman que celui-ci. Couverture sombre, titre peu réjouissant et, sens de l’humour du dernier lecteur l’ayant emprunté à la médiathèque d’où je l’ai sorti, la carte de visite du service funéraire de la ville en guise de marque-page ( véridique!).

La toute première page est entièrement noire, à l’image de ce récit qui commence par la description d’un suicide à la japonaise, suicide filmé, copié et dont le cheminement va accompagner de façon parfois erratique les personnages du récit.

On est dans les années 30, au cœur du milieu cinématographique. Berlin tente d’imposer sa suprématie y compris par le biais du septième art et Nägeli, réalisateur suisse, est curieusement choisi pour tourner au Japon un film financé parle régime allemand. Dans ce pays, il est supposé retrouver sa maîtresse dont on suivra le destin avec un intérêt mitigé.

Roman des désillusions, on n’est pas transporté d’enthousiasme à la lecture mais il y a du charme tout de même chez ces personnages en perdition et la peinture des hypocrisies du milieu est des plus réaliste.

La Belle Sauvage, Philip Pullman, 2017 Gallimard

Résultat de recherche d'images pour "La Belle Sauvage, Philip Pullman, 2017 Gallimard"

La trilogie de la poussière. Enfin ! Si vous avez la chance d’avoir dans votre entourage un ado, enfant ou adulte, qui ne connaît pas la Croisée des Mondes ; c’est l’occasion de lui offrir un billet simple pour la planète livres. Pas de retour possible tant la prose et l’imagination de Philip Pullman nous embarquent vers d’autres mondes fascinants .

La Belle Sauvage est, à l’instar de Star War, la pré-trilogie de la Croisée des mondes. On va donc y retrouver Lyra Bébé, mais déjà au cœur d’une action qui, si elle lui échappe (forcément à six mois son caractère aventureux n’a pas franchement l’occasion de s’affirmer), n’es est pas moins prenante .

Le personnage auquel on s’attache, Malcom, a onze ans mais tout ce qu’il faut pour faire un grand, de la curiosité, de l’empathie, l’amour des mots et des gens. C’est lui qui va braver tous les périls pour sauver ce bébé auquel bien trop de monde semble s’intéresser. Entre le parti religieux, les érudits et d’autres entités plus inquiétantes encore, naviguer devient terriblement dangereux et quand la météo s’en mêle, la Belle sauvage, canoë adoré du garçon, va devoir se surpasser !