L’homme est une plaie pour le monde animal, c’est bien connu. Entre les mangeurs de steaks et les amateurs de pelisses exotiques, pas facile de survivre quand on a la poisse d’être né vache ou panthère .

Isaac aime les bêtes plus que les hommes et puisque les organisations classiques de défense animale ne suffisent pas à endiguer l’inexorable appétit de l’espèce humaine, qu’à cela ne tienne, il lui déclare la guerre .

Un roman qui décrit la magie du spectacle de la nature avec d’autant plus de grâce qu’il n’hésite pas à y associer des exécutions pour le moins définitives . De la violence certes, mais aussi de l’émotion et une réflexion sur le monde que nous détruisons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s