Un peu de SF pour changer et une très bonne surprise avec ce roman traduit en 2017 pour la version française.

Les modifications génétiques sont aujourd’hui une réalité alors quand un auteur pousse le concept avec assez d’imagination, la magie opère forcément. On a donc un univers de space opéra dominé par un tyran à la romaine et son rejeton sadique, Simitrien, opposant obstiné à toute forme de connaissance ou de liberté et fils d’une mère qui n’a rien à envier à l’Agrippine historique de nos cours de latin.

Vous suivez toujours ?

Face à lui va se dresser Némésis, ( oui, je sais, beaucoup de références mythologiques quand même!) créature façonnée pour combattre et ne protéger qu’un seul être pour lequel elle donnera tout. Alors quand l’Empereur menace cet être-là, plus rien ne peut arrêter Némésis, ni la souffrance ni l’apprentissage de sentiments qu’elle n’est pas supposée pouvoir éprouver .

Un univers bien construit avec planètes déroutantes, vaisseaux spatiaux et assassinats en tout genre. Les personnages sont attachants, l’histoire d’amour, quoique prévisible, l’est aussi et le roman pose finalement la question de l’inné et de l’acquis sous un angle inhabituel ; on retrouve les thèmes de l’esclavage, du racisme, de la perversité et de la décadence des civilisations. À suivre donc puisque même si la fin est satisfaisante, le roman finit sur la promesse d’autres aventures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s