Vous aimez Lovecraft ?

Alors ce roman va vous plaire !

Sans arriver à rivaliser avec le maître, Maxime Chattam nous emmène au pays des peurs ancestrales, des superstitions et de la haine. Situant son intrigue près de Salem, quoi d’étonnant à ce que l’ombre des sorcières suppliciées vienne hanter les vivants ?

Parce qu’il était classé dans la catégorie des romans policiers à la bibliothèque où je l’ai emprunté, je me suis sentie un peu flouée, forcément… Il y a bien des personnages dont le métier est celui des forces de l’ordre mais la raison et la déduction sont les seconds couteaux de cette intrigue avant tout fantastique.La progression de l’angoisse à la peur est habile et la famille sur laquelle se focalise l’attention du lecteur est attachante .

Un roman où l’on joue à s’effrayer, mélange intéressant d’irrationnel et de faits historiques et/ou technologiques. Après tout, ça ressemble furieusement à la définition du fantastique, non ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s