Drôle de maison que celle qui captive le narrateur de ce récit surprenant !

Nichée au creux des « jardins » d’un Manhattan rêvé par ceux qui ont fui leur pays et leur passé, elle abrite une bien curieuse famille.

Le narrateur, René, se veut cinéaste. Son sujet ? Cette maison et ses habitants. Mais à trop s’approcher des secrets, on en fait inévitablement partie.

La galerie des personnages dépeints ici est riche en fantaisie mais aussi en justesse. De la vamp arriviste russe au dandy, de ceux qui fréquentent les endroits chics au vagabond illuminé qui erre dans les rues, c’est tout un résumé des États-Unis actuels qui s’invite dans ces pages. Les références cinématographiques, nombreuses, mettent notre imaginaire à contribution et convoquent les silhouettes des plus grands acteurs, actrices et réalisateurs. De Coppola père à Godart, personne n’est laissé sur la touche et la lecture donne envie de se replonger dans bien des films !

Histoires multiples, facettes qui éclatent en d’autres facettes encore, la lange est riche et les références culturelles nombreuses, un plaisir pour le lecteur, une invitation à la réflexion qui n’oublie jamais l’art du conteur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s