Grace Kelly, l’amour et moi, Lucy Holliday, 2017

Commencer une trilogie par la fin est rarement conseillé, c’est sûr.

Au temps pour moi, ça m’apprendra à me laisser prendre au titre et au jaune pepsy de la couverture de ce roman classé dans les nouveautés, sans être  » à éviter », il ne me laissera assurément pas un souvenir impérissable, un peu comme les Barbara Cartland découverts à l’adolescence, je me trouvais géniale de deviner tout ce qui allait arriver avant de découvrir la notion de cliché.

Si vous avez aimé Si c’était vrai de Marc Lévy, vous vous retrouverez en terre familière, un peu d’inexplicable, une intrigue amoureuse pas franchement surprenante et en plus plein de mâles sexy au physique ravageur. L’héroïne, comparée à Bridget Jones par l’éditeur, est la reine de la gaffe et travaille à la création de bijoux plutôt luxueux, sa famille est une revue des calamités dans le genre égocentrique exacerbé et si l’on croise un peu de tout dans ce roman, on reste dans le quartier chic de Londres.

Bref, un moment de lecture pas désagréable mais qui me confirme dans l’idée que je me passerai sans problème des deux autres romans de la trilogie et pour les fan de Grace Kelly…attention à la démystification, la princesse n’y apparait pas toujours sous son meilleur jour!

L’enfant du Cerf, Liam Hearn, Gallimard, 2016

Résultat de recherche d'images pour "l'enfant du cerf, lian hearn"

Shikanoko est le premier tome d’une nouvelle épopée de l’auteur du clan des Otori , on y retrouve tout le talent de conteur de Liam Hearn et l’exotisme d’un Japon médiéval où le merveilleux le dispute aux intrigues et fourberies de palais.

Le plus ardu pour le lecteur ? Se familiariser avec les noms et les relations familiales complexes des différents personnages. Pas toujours facile de s’y retrouver entre premières épouses, concubines et autres satellites qui gravitent autour du noyau central mais le jeu en vaut la peine et on s’attache avec plaisir à la destinée de l’enfant du cerf, fils malheureux chassé de son foyer par la fourberie d’un oncle qui convoite le pouvoir. sorciers, guerrières, magiciennes.. . son destin lui fait croiser de bien curieux comparses!

Tout le charme de l’univers romanesque est à l’œuvre et on passe un excellent moment à suivre le jeune homme. Les ingrédients sont classiques et d’autant plus imparables, il n’y a plus qu’à se laisser faire !