CVT_LHiver-du-Mecontentement_3109

L’Hiver du mécontentement est un curieux roman qui commence comme un envol, celui de Candice sur son vélo de messagère, celui d’une jeune fille de 20 ans dans le Londres de 1978 , Londres juste avant que Margaret Thatcher n’impose sa politique de « fer ».

Envol plein de promesses : Candice est belle, Candice est libre. Envol risqué en période de crise : comment croire à l’avenir quand le travail se fait rare ?

L’auteur joue à alterner les gros plans sur une actualité déprimante et les considérations de son héroïne sur Richard III, le personnage que la jeune femme doit interpréter sur les planches. Deux conquêtes de pouvoir se font écho à travers le temps, celle du tyran shakespearien faisant écho à celle du ministre torie. Il fallait oser la comparaison !

Le résultat est bluffant, on suit l’ascension de Margaret Thatcher avec le même intérêt que celui qu’on porte aux amours de Candice. L’écriture est précise, sans fioriture, et d’une efficacité impressionnante. Les remarques sur le théâtre et le jeu des acteurs sonnent juste. Un auteur auquel je vais sans aucun doute m’intéresser de plus près, il a écrit huit romans déjà ! Chic ! Pourvu qu’ils m’emportent avec autant de brio !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s