Musique, politique, couacs, dissonances et cacophonie!

Chats-musiciens

On dit de la musique qu’elle adoucit les mœurs, il est donc à croire que les mœurs de Saint-Pierre risquent fort de s’endurcir dans les années à venir. En effet, si l’été fut incontestablement musical entre dunefest, rock N’ rhum, Lab 97 et Transboréales, les inquiétudes quant à l’avenir des cours de musique à Saint-Pierre sont plus d’actualité que jamais. Les bars ont résonné de chants, animés par les groupes bien souvent issus des talents locaux, formés par une école accessible à tous, or cette accessibilité semble vivre ces derniers beaux jours. Certes, un poste de professeur de guitare a été publié mais qu’en est-il en réalité? Certains candidats se sont vu refuser des informations qui ne peuvent paraître accessoires, le montant de la rémunération par exemple reste un non-dit pour le moins décourageant!

Quant au poste de professeur de piano, silence assourdissant. On a même entendu une intervention au journal télévisé nous disant qu’il est normal qu’un enseignant en disponibilité puisse retrouver son poste à son retour éventuel. Les règles en matière de disponibilité ne seraient donc pas applicables dans l’archipel? Imaginons que ce soit le cas…beaucoup de professeurs des écoles prennent des disponibilités soit pour se former soit pour des raisons personnelles, faudra-t-il alors que les élèves se passent d’enseignant et se forment par correspondance???

Nombreux sont ceux qui avaient répondu au sondage publié sur le site de cheznoo, sondage leur demandant s’ils étaient favorables au développement des offres de cours de musique au CCS, la réponse était positive pour plus de 80% des avis exprimés. Le moins qu’on puisse dire c’est que leur voix n’a pour le moment pas été entendue..La culture, c’est parfois une vitrine, mais pour que la vitrine soit belle, il faut s’en donner les moyens; faire l’impasse sur la jeunesse, c’est tuer la créativité ou l’inviter à s’exprimer….ailleurs!

Cette année, il faudra se battre pour avoir une chance d’avoir accès à des cours de musique, combien de personnes seront satisfaites à la fin de la journée d’inscription au CCS? Il serait intéressant de le savoir!

Vol direct ou chemin de traverse?

Cet été, pour la première fois, Saint-Pierre et Miquelon s’est retrouvé à un vol de la Métropole, enfin, surtout Saint-Pierre, les Miquelonnais devant tout de même quitter leur île pour rejoindre l’aéroport international. Une aubaine?

En temps, en confort, assurément. Financièrement un peu moins, surtout si on part en famille. Cinq heures et demie de vol, c’est tentant mais il y a plus de 200€ supplémentaires à débourser par rapport à un vol au départ d’Halifax. Alors, la solution avec escale peut-être une occasion de s’offrir une journée de découverte, à Lunenburg par exemple.Lunenburg.10

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette petite ville côtière est un bijou et en arrivant de Saint-Pierre le vendredi matin, on a toute la journée pour flâner, le vol pour Paris ne décollant qu’aux alentours de 23 heures.

Chouette! Suivez le guide….

juillet 2018 046.JPG

Le printemps ici est déjà bien installé et les pivoines embaumentjuillet 2018 055.JPG

Les villages alentours se sont spécialisés dans la sculpture sur bois, tendance très maritime!juillet 2018 048juillet 2018 056juillet 2018 087juillet 2018 088juillet 2018 102juillet 2018 134

Les maisons classées se déclinent dans toutes les couleursjuillet 2018 065juillet 2018 064juillet 2018 073juillet 2018 075juillet 2018 100juillet 2018 121juillet 2018 125juillet 2018 114juillet 2018 109

Les basques eux-même ne se sentiraient pas dépaysés!juillet 2018 085juillet 2018 086

Dans toute la ville, les enseignes font leur show…juillet 2018 091juillet 2018 098juillet 2018 108juillet 2018 110juillet 2018 112

L’artisanat met de bonne humeur

juillet 2018 068juillet 2018 069

Le contraste entre la mer et les maisons,juillet 2018 126juillet 2018 131

les casiers,juillet 2018 129

les bouées,tout explose de couleurs!juillet 2018 130

Alors, vol direct ou flânerie?