modia

Modiano, vous connaissez?

Auteur reconnu, c’est pour moi un écueil littéraire sur lequel je reviens régulièrement m’échouer. Non que je lui dénie une écriture de qualité, au contraire, je finis consciencieusement ses romans une fois commencés mais ils distillent toujours en moi une curieuse forme d’ennui, ennui ressenti bien souvent par les personnages.

Alors? S’agit-il d’une étrange forme de contagion par les lettres?

Souvenirs dormants, plus autobiographique que les romans que j’avais lu auparavant, m’a davantage intéressée dans la démarche, récit incomplet de souvenirs qui le sont aussi et qui surgissent un peu au hasard des rues ou des rencontres. On y fait la connaissance forcément partielle de femmes intrigantes et on est même concerné par un assassinat mais là encore pas de suspens et en ce qui me concerne, peu d’émotion. La fin s’arrête sur des questions, des non-dits qui me laissent frustrée.

Nouveau rendez-vous manqué donc, du moins pour moi, mais je ne désespère pas!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s