chanson«  Je m’installe en bordure »

Cette phrase que l’on découvre dans les derniers chapitres du roman me semble dépeindre avec fidélité le personnage de la narratrice du dernier roman d’Olivier Adam. Fille de rock star à la Gréta Garbo, elle est toujours un peu à côté de la vie et des gens. D’une enfance spectatrice discrète des débordements d’un père qui flirte avec  la folie, elle garde ce désir de s’effacer, de passer inaperçue que ce soit dans la vie des autres ou dans la sienne. Lorsque le père disparaît, peut-être mort, peut-être ailleurs, elle se remémore l’absent tant aimé malgré tout, le poète sombre ou flamboyant qu’elle n’a fait que côtoyer. Elle part sur les traces de l’icône, de l’improbable fantôme pour apprendre enfin à exister.

Beaucoup d’amour dans la démarche de cette fille qui aurait rêvé de normalité, beaucoup de finesse aussi dans l’évocation de la détresse de ceux qui se voient adulés par les foules sans jamais y trouver la sérénité.

Le mythe de l’artiste maudit n’a pas fini d’inspirer les auteurs et de remettre en question ce qui fait le bonheur ou le malheur d’une vie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s