putes

Ce roman qui a tout du documentaire nous emmène au pays où la vie des femmes vaut moitié moins que celle d’un homme, et quelle moitié!

Voilée, vendue, humiliée, battue, mineure à vie et corvéable à merci .

« Être né quelque part, c’est toujours un hasard », ce n’en est pas un que d’avoir à l’esprit cette citation de Maxime Leforestier lorsque l’on lit cette « histoire vraie ». L’auteur imagine de donner voix à celles dont le sang est dit « sans valeur » par les mollahs du régime iranien. Prostituées, elles le sont par nécessité, fatalité , accident ou choix. Leur assassinat est justifié par le Coran, personne ne s’émeut de leur disparition et pourtant! D’origines diverses, la plupart sont victimes de leur naïveté ou de leur pauvreté mais on rencontre aussi des divorcées, des étudiantes et même…des philosophes comme cette jeune femme de Téhéran dont j’ai beaucoup aimé la définition qu’elle donnait de la prostitution.

« Le mot prostitué conviendrait mieux à beaucoup de « gens biens », à ceux et à celles qui vendent leurs principes, à ceux qui trichent. Sont prostitués les arrivistes, les carriéristes-qu’on appelle à tort des ambitieux- ceux et celles qui occupent des postes pour lesquels ils ne sont pas qualifiés ».

La fin de chaque témoignage est brutale: dates de naissance et de mort violente, étranglement, lapidation, pendaison.

En parallèle, on suit le destin de deux amies qui enfants s’étaient promis de grandes choses. La vie en décidera autrement, leur beauté causant leur perte même si on peut espérer un peu à la fin du roman, espoir fragile plus proche du conte de fées que de la réalité. Les fées semblent en effet avoir déserté depuis longtemps le pays des mille et une nuits…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s