Être un auteur reconnu, cher aux amateurs de théâtre, étudié dans les classes, adapté au cinéma et…surprendre encore n’est pas donné à tout le monde. C’est le pari réussi d’Eric-Emmanuel Schmitt avec son dernier roman L’homme qui voyait à travers les visages.

visages

Son personnage-narrateur déroute par l’insignifiance de son physique, sa transparence aux yeux des autres et pourtant! Il est celui qui voit ce que personne ne voit. Témoin privilégié d’un attentat suicide, il se trouve soudain au cœur de l’actualité. Exploité par le patron du journal pour lequel il effectue un stage non rémunéré, soupçonné par la police, questionné par un étrange juge, il est bientôt englué dans les questions existentielles sur l’existence de Dieu mais la rencontre la plus surprenante pour le lecteur dépasse tout cela quand l’auteur lui-même s’invite dans l’histoire.

Devenu personnage, monsieur Schmitt se décrit avec humour, sa sincérité ou son sens de la dérision dialoguent avec l’étonnement de son Augustin, héros décalé dont le prénom peut évoquer le saint du même nom.

L’enjeu du roman se déplace alors et l’interrogation sur les motivations terroristes laisse place à un enjeu bien plus important qui n’est autre que la compréhension des desseins divins, rien que ça!

L’auteur avoue dans son roman rêver d’écrire l’interview de Dieu, il délègue cette responsabilité à son personnage et la mise en abyme est savoureuse, tout finissant par une pirouette qui n’est pas sans rappeler les romanciers des Lumières. Après tout; les écrivains du passé sont eux aussi convoqués dans ce roman alors pourquoi ne pas leur emprunter quelques unes de leurs astuces? Un livre formidable qui oblige à la réflexion tout en n’étant jamais ennuyeux, ça vaut le coup d’y jeter un coup d’œil, non?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s