Voilà un livre ou plutôt des livres qui portent bien leur nom!

C’est en effet tout un univers que nous découvrons dès le premier tome . On ne peut d’ailleurs pas dire que les choses commencent bien!

l'allianceEn effet, si les premières pages ont pour cadre une vie d’ado tout ce qu’il y a de plus ordinaire, tout bascule avec un étrange orage qui prend des proportions telles qu’il en redessine le monde….et le destin des jeunes héros.

Les adultes ont disparu, « vaporisés » par une force étrange, transformés en humanoïdes bestiaux ou privés de leur mémoire, les enfants se retrouvent livrés à eux-même, chassés ou pire par ceux là même qui les protégeaient autrefois.

Les « Pans », ainsi qu’ils choisissent de se nommer eux-même, vont alors s’organiser pour survivre dans un environnement hostile et imprévisible autremondeet face à une Nature qui semble avoir décidé de reprendre ses droits pour donner une leçon à l’espèce la plus invasive qu’elle ait jamais connu.

Dire que le récit est prenant est en dessous de la vérité, les pages se tournent toutes seules tant on brûle de connaitre la suite des aventures d’Ambre, Matt et Tobias. En fait, j’ai lu les six premiers volumes d’une traite et aucun ne m’a déçue, bien au contraire!

Tous les ingrédients d’une bonne fantasy sont réunis: aventure, créatures mystérieuses et féroces, peuples inconnus, dystopie glaçante mais si conforme à la nature humaine qu’on en vient à y retrouver toutes les tares de la société contemporaine.

les personnages nous emmènent des États-Unis à l’Europe dans une quête qui veut sauver le monde et lui redonner une nouvelle chance, unis par des valeurs telles que la fidélité, l’amitié mais aussi par des doutes . Que deviendront-ils une fois adultes? Perdront-ils à jamais ce qui fait leur droiture et leur innocence? Auront-ils à choisir entre l’amour et le sens de la justice?

La plupart des adultes sont devenus des monstres, y a-t-il une issue possible?

 

La vie semble bien fragile dans un tel contexte mais les adolescents développent des capacités nouvelles et sont aidés de chiens dont la taille exceptionnelle n’a d’égale que le dévouement qu’ils portent à ceux qu’ils ont choisi de servir.

La mort, l’horreur , la souffrance ne les épargnent pas mais les épreuves surmontées sont parfois aussi les étapes d’un apprentissage.Une fois ce sixième volume refermé à regret, tout n’est pas rose, loin de là, mais je n’ai qu’une hâte, mettre la main sur la suite!

Certains passages sont un pur régal, on retrouve ainsi le château de Disney World, une mer de déchets, un GGll invasif, des fanatiques, une nature blessée…ça ne vous rappelle rien?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s